mardi 15 décembre 2009

Francesca Woodman



Francesca Woodman, est une photographe Américaine née le 3 avril 1958 à Denver dans le Colorado et décédée le 19 janvier 1981 à New York.
Depuis le début des années 90, de nombreux spécialistes interprètent les images de cette jeune américaine qui a mis fin à ses jours en se défenestrant à l’age de 22 ans. Son univers étrange et sa fin tragique ont contribué à en faire une photographe culte dans monde de l’art.
Comme Eugène Atget, sa notoriété n’est arrivée que post mortem et à son insu. Fille d’un couple d’artistes, Francesca Woodman avait pris l’habitude de se photographier depuis l’âge de treize ans en se mettant en scène.
Attirée très jeune par la photographie, elle va suivre des études d’art qu’elle finalisera au Rhode Island School of design. Au cours de sa brève existence elle a développé un univers personnel qui mélange fantastique, introspection et érotisme. Le 19 janvier 1981, elle laisse derrière elle un peu plus de huit cents clichés. Totalement inconnue à la fin des années 70, elle est considérée par Chris Townsend (maître de conférences au Department of Media Arts du Royal Holloway de l’université de Londres) comme une artiste majeure de l’art américain des trente dernières années.

http://www.heenan.net/woodman/

vendredi 4 décembre 2009

Faux-Semblants, ou le simulacre dans l’art contemporain


Jusqu’au 27 décembre, tous les jours de 12 à 18h. Fermé le 25/12.
Le 22/11, Art/Dimanche spécial avec Claude Lorent.

Maison de la Culture de Namur
Tél. : 081-22.90.14
av. Golenvaux 14
5000 Namur

Le Secteur Arts Plastiques/Expositions de la Province de Namur propose, à travers les oeuvres d'artistes contemporains qui s'interrogent sur le réalisme, l'hyperréalisme ou les faux-semblants.

"Depuis toujours, l’art a recherché la « Mimésis ». Les inventions imitant la vision oculaire se sont multipliées tout au long de l’histoire de l’art. Des artifices comme le système perspectif ou l’anamorphose donnaient l’illusion parfaite de la troisième dimension. La peinture figurative a pourtant perdu son statut privilégié avec l’invention de la photographie. Considérée comme le médium de l’objectivité par excellence, on pensait, à l’époque, que nulle autre discipline ne pouvait aller plus loin dans la reproduction du réel. L’invention du cinématographe, en 1895 allait encore accroître l’illusion de vraisemblance"

article actu24.be : http://www.actu24.be/article/namur_5000_les_fauxsemblants_dans_lart/374790.aspx

maison de la culture de namur : http://www.uclouvain.be/278789.html

Vernissage photographique ce vendredi 4 décembre


VeRniSsaGe vendredi 4 - Mon Ilôt

Exposition photographique de Vanessa Gandar
Vernissage le 4/12/2009 à18h00
Ouvert du vendredi au dimanche
14h00-19h00

Mon îlot
Tout mon travail artistique repose sur la notion de voyage, et
donc sur les démarches et l’état d’esprit que cela implique.
C’est-à-dire la découverte, la rencontre de nouveaux territoires, de
personnalités, de perceptions, de pensées et de cultures différentes.
C’est avec ce regard simple et généreux que je me suis laissée
séduire par les possibles photographiques et lyriques de la l'île de la
Réunion. La nature généreuse et sauvage dont cette île dispose m'a
permis d’envisager un travail photographique original révélant la
singularité de ce territoire: sa géographie, son histoire, mais aussi
sa sociologie et son dynamisme actuel.
Par le biais de cette exposition photographique je cherche à rendre
compte des émotions sincères et uniques que j'ai pu éprouver en me
laissant imprégner par la poésie et la diversité de ce territoire en
devenir.

jeudi 3 décembre 2009

le flux de production en photo numerique

Ou comment Andrea nous fourni un lien plus que complet.
A lire ici.